Les français délaissent la bourse


Les épargnants français sont de moins en moins nombreux à investir leur argent en bourse. Selon l’Autorité des marchés financiers, un seul particulier sur neuf possédait des valeurs mobilières en 2015, contre un sur cinq en 2009. Par ailleurs, les épargnants investissant dans des actions boursières sont majoritairement des personnes d’un âge mûr et d’une situation financière aisée.

Les placements en assurance-vie en unités de compte ont quant à eux fortement augmenté, en passant de 8 à plus de 10% entre les années 2009 et 2015. D’après l’Association française de l’assurance, la collecte brute de l’assurance-vie était fixée à 89 milliards d’euros depuis le début de l’année 2015. La collecte nette était établie à 17,3 milliards d’euros dont 9,1 milliard d’euros (soit plus de la moitié) étaient placée sur des contrats en unités de compte.

La stratégie d’investissement liée au montant du patrimoine

D’après l’AMF, le montant du patrimoine d’une personne détermine généralement sa stratégie d’investissement. Ainsi, les particuliers détenant 15 000€ d’épargne vont pour la plupart placer leur argent sur des livrets et seulement 10% ans va opter pour des valeurs mobilières. Ceux possédant jusqu’à 150 000€ ont tendance à diversifier davantage leurs investissements, en conservant toutefois une majorité de placements sans risque, comme par exemple l’assurance-vie en fonds en euros. Et au-delà de 150 000€, les épargnants placent une grosse moitié de leur patrimoine financier dans des placements plus risqués de type assurance-vie en unités de compte ou encore valeurs mobilières. Il est à noter que les personnes appartenant à cette catégorie sont en général des hommes dont l’âge varie entre 45 et 75 ans et qui exercent une profession libérale.

L’investissement en ligne

On remarque également une tendance haussière concernant la souscription de produits d’épargne directement sur internet. De nombreux épargnants font ainsi le choix de passer par des banques en ligne comme par exemple Fortuneo et Boursorama Banque pour ouvrir leur livret bancaire, leur assurance-vie ou encore leur PEA ou leur compte-titres. En effet, ouvrir un compte bancaire ou tout autre produit chez une banque en ligne est synonyme d’économies sur les différents frais (gestion, dossier…) mais également de forte rentabilité, que ce soit sur les livrets d’épargne ou les fonds en euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>